Les objets trop chers dans les brocantes



Brocante design pas chere

Comme pour tous les marchés, le monde de la brocante a aussi ses tendances et inévitablement ses best-sellers. Oui, les chineurs ont aussi leurs articles phares qui s’arrachent comme les derniers modèles de smartphones à la mode, toutes proportions gardées. Actuellement, la tendance est à la décoration vintage et les articles en rapport cette mode tardent rarement à trouver acquéreurs auprès des brocantes physiques et virtuelles.

Les objets les plus recherchés

Les meubles et les accessoires anciens sont actuellement les plus prisés des chineurs. Le fameux mobilier en rotin pointe en première position des objets incontournables. Tables basses à pieds en métal, fauteuils et lits ou encore miroirs de barbier de ce style des années 50 sont particulièrement appréciés. Les enfilades scandinaves font également partie de la liste des articles que les chineurs s’arrachent dans les brocantes. En ligne comme dans les boutiques physiques, les accessoires artisanaux ou industriels du Grand Nord se vendent très bien. La fondatrice de « Retour de chine », Valérie Fache, atteste cette tendance. Les bocaux de pharmacie et les dames-jeannes des années 50 ont également la côte.

Des prix qui flambent

 

Face à l’engouement important que portent les chineurs vis-à-vis de ces objets vintage, les prix montent rapidement en flèche. Les amateurs n’hésitent pas à payer un miroir de barbier à 150 €. Des fauteuils vendus auparavant à 40 € sont aujourd’hui proposés à 180 € pièces. Charlotte Cadé, créatrice du site BrocanteLab, justifie cela en affirmant que c’est « la loi de l’offre et de la demande qui fait les prix et parfois ils flambent jusqu’à être complètement décorrelés de la valeur réelle de l’objet ».

18 2016 1499 Consultation(s)